Madame Figaro

Image illustrative de l'article Madame FigaroLe 26 avril 19801, paraît, sous l’impulsion de Robert Hersant, successeur de Jean Prouvost (créateur du magazine Marie Claire), le premier Madame Figaro. Ce magazine, connaît alors un succès rapide grâce à des contenus diversifiés et de qualité qui ciblent un lectorat haut de gamme. La première rédactrice en chef du magazine fut Marie-Claire Pauwels, fille de Louis Pauwels. Le lancement de Madame Figaro en 1980, marqua une certaine prise de distance avec les mouvements féministes de la décennie précédente (notamment sur la « libération pornographique » qui « aurait » eu pour but d’arracher des millénaires de domination morale et religieuse). Madame Figaro naquit à son commencement d’une page du Figaro Magazine, parce que le lectorat était majoritairement féminin grâce à des rubriques culturelles et d’art de vivre2.

Aussitôt, Madame Figaro s’affirma en tant que magazine spécifiquement féminin, d’autant plus qu’elle fit une place à leurs thèmes centraux du début des années 1980 : laséduction et les relations hommes-femmes, l’aspiration à l’égalité des sexes et la valorisation de l’émancipation féminine, la réussite familiale à travers un mariage, des enfants et une famille unie… Madame Figaro était ainsi un magazine avant tout féminin et véhiculait les idées libérales et conservatrices du début des années 1980. Une part importante de la pagination de Madame Figaro était donc consacrée à la valorisation de parcours féminins remettant en cause les conceptions traditionnelles du rôle des femmes dans la société3. Le magazine connaît aussi un succès grâce à des contenus diversifiés et de qualité : Madame Figaro fait partie des premiers journaux à publier des grands reportages sur la condition des femmes réalisés sur l’étranger, par ses propres journalistes.

Les rubriques de mode, de beauté et de décoration constituaient de loin la place primordiale dans le magazine. La recherche de l’élégance et la volonté de distinction, tout en critiquant le conformisme social [de la mode], constituaient les maîtres mots de la mode présentée dans Madame Figaro4.

La culture au sens large occupait une place importance dans Madame Figaro, de la littérature à l’histoire en passant par la musique, le magazine proposait en effet de nombreux articles sur Jean Giono5, Jean Anouilh6, les Rolling Stones, Bob Dylan7.

Dans les années 1990, le supplément féminin du Figaro se commercialisa dans plusieurs pays (notamment en Espagne, au Japon et en Turquie), suivant le mouvement d’internationalisation des magazines féminins.

 

Source : Wikipédia